Publié par : lettresdemontreal | 14 mai 2008

Apologie du Blogue

Un homme se promène à bicyclette sur une piste verte de Montréal, une idée surgie dans sa tête, un sentiment, et une proposition surgissent aussi, des choses qu’il souhaite partager avec un autre individu, ou peut-être avec un groupe d’individus. Il arrive chez lui, il écrit un article et il le publie dans son blogue.

Une femme va à la consultation d’un médecin à Moscou, elle attend pendant longtemps, elle est fatigué et s’en va, elle arrive chez elle, elle écrit une dénonciation et le publie dans son blogue.

Un enfant rentre de l’école en Chine, accablé par le décès d’un ami de son âge, dans le récent séisme de Sichuan. Huo vit à Shanghai et Jiang il l’a connu dans un concours de mathématiques l’année passée à Pékin, il arrive chez lui, il écrit une poésie d’adieu et il la publie dans son blogue.

Les blogs font la concurrence aux médias, ceci est une évidence à l’heure actuelle, et c’est pour cela que tous les médias qui sont fiers « d’être à jour », créent des blogues sur leurs sites comme des « champignons après la pluie ».

Le blogue est l’extension de la révolution de l’individu au XXIème siècle. À la fin du XVIIIème siècle on a obtenu la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, mais elle a été insuffisante, pas parce que sa lettre était caduque, en fait, une des trois devises fondamentales de cette glorieuse révolution française, reste inaccomplie : la Fraternité. La Liberté et l’Égalité elles…vont et viennent…

Non, le problème a été les moyens utilisés pour mettre en œuvre ces Droits arrachés aux aristocraties féodales, qui comme les aristocraties cléricales gardaient le peuple dans l’ignorance et la misère pour régner. Le XIXème siècle a apporté les grandes inventions mécaniques. Le XXème siècle lui a son tour a apporté les grandes inventions physiques et numériques. Le XXIème siècle les approfondit et surtout les rend accessibles à un grand nombre qui d’ailleurs grandit sans cesse. Il est évident que l’inégalité entre les pays règne et on ne voit encore pas une véritable solution à ce problème. La planète est consommée littéralement et métaphoriquement parlant, mais l’individu continue à avancer. L’être humain est unique et chacun apporte une expérience différente, une vision alternative, et un désir de faire nouveau aussi bien qu’une volonté incontrôlable d’apprendre en même temps que de faire connaître sa pensée. La complexité de l’individu augmente quand le niveau de vie et la qualité de SA vie croit.

Les sociétés du premier monde sautent vers le futur, celles du tiers monde sautent vers le passé. Les migrations ne sont pas toujours seulement économiques, beaucoup de gens émigrent pour sortir du cercle vicieux de la médiocrité imposée. L’explosion et la saturation de l’auto-expression ici, le corporatisme réducteur et marié avec le pouvoir là-bas. Les contradictions s’exacerbent, mais l’individu continue à avancer, parce que nous, chaque homme et femme, nous sommes un monde qu’il faut sauver et promouvoir, pour que la somme de tous les points de vue, et l’élection entre eux de celui qui convient à chacun, soit la meilleure raison pour ignorer les points de vue étranges et imposés.

L’homme du XXIème siècle a un défi énorme devant lui : celui de la démythification de tout ce que les siècles précédents ont sacralisé. L’Occident s’est déchristianisé en deux siècles, mais il a sacralisé le pouvoir de l’argent et des médias. L’Orient s’adapte et pénètre avec force dans le système économique mondial, mais il conserve avec peu de modifications le système de sacralisation de ses normes sociales ancestrales.

L’individu peut dépasser les deux schémas de pensée et de civilisation, déjà épuisés. Tu peux t’exprimer et arriver à te faire comprendre par un autre semblable à toi, qu’ils soient peut-être 10, 100, 1000 ou un million qui te comprennent, aujourd’hui ou demain, mais on ne fera pas taire ta voix et tu te donneras le plaisir d’ignorer les idées préétablies, parce que quand tu prends le goût à penser par ta propre tête, personne ne peut t’arrêter. Fais-toi un blogue !

_______________________________________________________________________________________________

Apología del Blog

Un hombre se pasea en bicicleta por una pista verde de Montréal, le surje una idea, un sentimiento, una propuesta, que desea compartir con otro individuos, o grupos de ellos. Llega a su casa, escribe un artículo y lo publica en su blog.

Una mujer va a la consulta de un médico en Moscú, espera durante demasiado tiempo, se cansa y se va, llega a su casa, escribe una denuncia y la publica en su blog.

Un niño regresa de la escuela en China, abrumado por la muerte de un amiguito, en el reciente terremoto de Sichuan. Huo vive en Shanghai y a Jiang lo conoció en una competencia de matemáticas el año pasado en Pekin, llega a su casa, escribe una poesía de despedida y la publica en su blog.

Los blogs le hacen la competencia a los medios, es una verdad de perogrullo a estas alturas, es por ello que todos los medios que se precian de “estar al día”, los crean como “hongos después de la lluvia”, en sus sitios digitales.

El blog es la extensión de la revolución del individuo en el siglo XXI. A finales del XVIII se logró la Declaración de los derechos del hombre y el ciudadano, pero ella fue insuficiente, no porque su letra fuera caduca, de hecho, una de las tres divisas fundamentales de aquella revolución francesa gloriosa, sigue sin cumplirse: la Fraternidad. La Libertad y la Igualdad van y vienen…

No, el problema fueron los medios para implementar esos Derechos arrancados a las aristocracias feudales, que como las clericales mantenían al pueblo en la ignorancia y la miseria para prevalecer. El siglo XIX aportó los grandes inventos mecánicos. El XX los grandes inventos físicos y digitales. El XXI los profundiza y sobretodo los hace acequibles a un número cada vez mayor. Claro la desigualdad entre los países reina y aún no se ve una verdadera solución a ese problema. El planeta se consume literal y metefóricamente, pero el individuo sigue avanzando, el ser humano es único y cada cual aporta una experiencia diferente, una visión alternativa, un deseo de hacer nuevo y una voluntad imparable de aprender al mismo tiempo que de hacer conocer su criterio. La complejidad del individuo aumenta cuando el nivel de vida y la calidad de SU vida crecen.

Las sociedades del primer mundo saltan al futuro, las del tercero saltan al pasado, las migraciones no siempre son sólo económicas, mucha gente emigra por salir del círculo vicioso de la mediocridad impuesta. La explosión y la saturación de la autoexpresión aquí, el gremialismo reductor y casado con el poder allá. Las contradicciones se exacerban, pero el individuo sigue avanzando, porque cada hombre y mujer somos un mundo que hay que salvar y promover, para que la suma de todos los puntos de vista, y la elección entre ellos del que conviene a cada cual, sea la mejor razón para ignorar los ajenos impuestos.

El hombre del siglo XXI tiene un enorme reto ante sí: el de la desmitificación de todo lo que los siglos precedentes sacralizaron. Occidente se descristianizó en dos siglos, pero sacralizó el poder del dinero y de los medios. Oriente se adapta y penetra con fuerza en el sistema económico mundial, pero conserva con pocas modificaciones el sistema de sacralización de sus normas sociales ancestrales.

El individuo puede superar ambos esquemas de pensamiento y de civilización, ya agotados. Tú puedes expresarte y llegar a hacerte entender por otro similar a ti, puede que sean 10, 100, 1000 o un millón quienes te entiendan, hoy o mañana, pero tu voz no será más silenciada y te darás el gusto de ignorar la opinión prestablecida, por que cuando le cojes el gusto a pensar por tu propia cabeza, no hay quien te detenga. ¡Hazte un blog!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :