Publié par : lettresdemontreal | 4 juillet 2008

Les nombreuses festivités canadiennes et une parmi elles, le 400ème anniversaire de Québec.

Il y a quelques jours j’ai publié un article sur ce blogue, à propos de la fête de la Saint-Jean-Baptiste : la journée nationale des québécois. Je pensais alors qu’une fois arrivé le jour dit je pourrais écrire un autre texte sur la journée de tous les canadiens,  parce que le 1er juillet dernier a été fêté à Ottawa et dans tout le pays, le 141ème anniversaire de la Confédération canadienne.

Mais mes plans ont changé, en particulier étant donné le fait qu’entre le 28 juin et le 1 juillet j’ai voyagé avec « ma moitié » dans la ville de Québec et là les choses ont commencé à se compliquer. Les préparatifs pour la célébration du 400ème anniversaire de cette ville – pionnière dans l’Amérique du Nord francophone – « m’ont volé » l’attention et l’inspiration. Nombreuses sont les activités culturelles, et de tout type qu’ont organisées la Mairie et les autorités provinciales, mais une parmi toutes m’a profondément impressionnée.

« Le Moulin à images » est un fabuleux spectacle de lumières, d’images, d’effets spéciaux très chargés historiquement, qui chaque soir, entre 10h00 et 11h00, est projeté sur les immenses parois des silos à grains du port de cette grande ville, la plus ancienne du Canada. Ce spectacle a été conçu par un scénographe de vaste reconnaissance internationale : Robert Lepage. De lui on dit qu’en plus de son activité professionnelle multidisciplinaire (réalisateur cinématographique, acteur, metteur en scène, auteur dramatique), il est célèbre spécialement grâce à la création « d’œuvres originales qui bouleversent les codes de réalisation scénique classique, notamment par l’utilisation de nouvelles technologies lui servant à développer de nouvelles écritures scéniques. Il puise son inspiration dans l’histoire contemporaine et son œuvre, moderne et insolite, transcende les frontières ». C’est bien cela que j’ai constaté à Québec, parce que refléter pendant une heure plus ou moins 400 années d’Histoire d’une nation (et on reconnaît maintenant cette condition au peuple québécois), c’est une tâche titanesque. Lepage a assez bien réussi cette fois, en particulier en tout ce qui concerne la technique de son art. Elle s’est converti après cette expérience en référence inévitable (il y a déjà quelques reflets visibles de la trace « lepagienne » dans des travaux semblables que je vois à la télévision de la Belle province). Le contenu historique du spectacle pour sa part réussi à avoir un équilibre précaire, mais acceptable. Toutes les communautés sont reflétées, certaines avec plus ou moins de force, mais aussi on y constate les événements historiques qui ont marqué l’Histoire de cette ville et aussi de cette nation. Des critiques il y en aura des choix de ce spectacle, mais l’ensemble du travail est déjà un classique.

Une sélection spéciale d’œuvres du Musée du Louvre, d’autre part, se trouve en exposition au Musée des Beaux Arts du Québec, heureusement jusqu’au 26 octobre prochain, parce qu’il faut faire des réservations pour pouvoir la visiter. 275 œuvres relatives à quatre grands thèmes de signification universelle sont ici présentes, tout cela sous un critère curatoriale intitulé : Les Arts et la Vie.

Au cours de cette année 2008 les deux grands Musées des Beaux Arts de la province de Québec se sont fait une bien forte concurrence, mais elle est complémentaire. Celui de Montréal a récemment conclu la plus grande exposition d’art cubain jamais vu hors de l’île, j’ai été témoin de combien elle a été visité par des milliers, voir des centaines de milliers de personnes. Tous les jours où je suis passé par le numéro 1380 de la rue Sherbrooke Ouest, à Montréal, elles étaient peut-être trop nombreuses les personnes qui entraient voir l’art de plus d’un siècle de nos compatriotes. Comme dans une course de relais, maintenant c’est le tour au musée national à Québec avec l’exposition du Louvre, produira sans doute un afflux de public très important, parce que très peu de gens amants de l’art voudront rater l’occasion de voyager et connaître une partie des trésors de l’un des musées le plus importants de la planète tout en restant sur le continent américain.

C’est bon quand dans un pays ou une nation (comme c’est le cas pour le Québec), on compte deux villes qui se font une concurrence complémentaire, en particulier au niveau culturel. Montréal et Québec nous donnent un bon exemple de cela. Les bénéficiaires sont nous tous, tous ceux qui vivons icitte, mais aussi tous ceux qui visitent cette terre.

Mais sur le sujet de la Journée nationale du Canada je reviendrai, ce sera mon prochain texte. Ensuite, je vous promets aussi de partager une expérience pendant le Festival international de jazz à Montréal. Elles sont trop on dirait, les festivités ces jours-ci dans le Nord, elles sont si nombreuses qu’on les croirait « trop nombreuses »… mais, et en paraphrasant ce vieux boléro : « elles ne me tuent pas », elles me rendent plein de satisfaction en effet, plein de vie et d’espoir… peut-être un jour, là-bas dans le Sud on pourra exhiber des réalisations semblables.

________________________________________________________________________


Las aglomeradas fiestas canadienses y entre ellas el 400 aniversario de Québec.

Hace unos dias publiqué un articulo sobre la fiesta de San Juan Bautista, el dia nacional de los quebequenses. Pensaba entonces que llegado el día podría escribir otro texto sobre el dia de todos los canadienses, pues el pasado 1 de julio, se celebró en Ottawa y en todo el pais, el 141 aniversario de la Confederacion canadiense.

Pero mis planes cambiaron, en particular debido al hecho de que entre el 28 de junio y el 1 de julio viajé con mi media naranja a la ciudad de Québec y allí comenzaron a complicarse las cosas. Los preparativos para la celebración del 400 aniversario de esa ciudad – pionera en la América del Norte francófono – me “robaron” la atención y la inspiración. Numerosas han sido las actividades culturales, y de todo tipo que han venido organizando la Alcaldía y las autoridades provinciales, pero una de ellas me impactó profundamente.

“El Molino de las imágenes”, es un fabuloso espectáculo de luces, imágenes, efectos especiales y fuerte carga histórica que cada noche, entre las 10 y las 11, se proyecta en las inmensas paredes de los molinos del puerto de esta ciudad, la más antigua del Canada. Ese espectáculo ha sido concebido por un director teatral de amplio reconocimiento internacional: Robert Lepage, de él se dice que amén de su polifacética actividad profesional (es actor, director cinematográfico, escenográfo, autor dramático), se destaca especialmente por la creación de “obras originales que trastornan los códigos de realización escénica clásica, y en particular, por la utilización de las nuevas tecnologías con las cuales desarrolla escenografías de nuevo tipo”. Esto es lo que constaté en Québec, pues reflejar en una hora más o menos 400 años de historia de una nación, como se le reconoce al pueblo quebequense, es una tarea titánica. Lepage lo ha logrado con bastante éxito, en particular en todo lo referido a la técnica de su arte, que se torna desde esta experiencia en referencia inevitable (ya hay algunos reflejos de la huella “lepagiana” en trabajos similares que veo en la television de la Bella provincia). El contenido histórico del espectáculo por su parte logra un equilibrio precario, pero creo que sale airoso. Todas las comunidades están reflejadas, con mayor o menor fuerza, los sucesos históricos que han marcado la historia de esa ciudad y esta nación también. Criticos habrá de la selección, pero el conjunto del trabajo es ya un clásico.

Una especial selección de obras dell Museo del Louvre, por otra parte, se encuentra en el Museo de Bellas Artes de Québec, por suerte hasta el 26 de octubre próximo, pues en los primeros días había que hacer reservaciones para poder asistir. 275 obras relativas a cuatro grandes temas de significado universal están aquí presentes, todo ello bajo un criterio curatorial que han titulado: Las Artes y la Vida.

Los dos grandes museos de bellas artes de Québec este año se hacen una competencia bien fuerte, pero complementaria. El de Montréal concluyó recientemente la más grande exposición de arte cubano jamás vista fuera de la isla, yo he sido testigo de cómo la visitaron miles, o más bien cientos de miles de personas. Todos los días que pasé por el número 1380 de la calle Sherbrooke Ouest, en Montréal, eran quizás demasiadas las personas que entraban a ver el arte de más de un siglo de nuestros compatriotas. Como en una carrera de relevos, ahora le toca al museo de Québec, quien con la exposición del Louvre, generará sin dudas una afluencia de público muy importante, pues pocos querran perder la oportunidad de quedandose en el continente americano, viajar a conocer los tesoros de ese que es uno de los museos más importantes del planeta: El Louvre.

Es bueno cuando en un país o nación, (como es el caso de Québec), se cuenta con dos ciudades que se hacen una competencia complementaria, en particular a nivel cultural. Montréal y Québec nos dan un buen ejemplo de ello. Los beneficiados somos todos, los que vivimos y los que visitan esta tierra.

Pero sobre el Día nacional de Canada aún voy a escribir algo, ese será mi próximo envío. Luego les prometo también compartir con ustedes alguna experiencia de las que he tenido el privilegio durante el Festival internacional de jazz en Montréal. Son demasiadas las fiestas por estos días acá en el Norte, son tantas que “se aglomeran”,…pero y parafraseando el viejo bolero: “no me matan”, me llenan eso sí de vida y esperanza…quizás un día, allá en el Sur podamos exhibir logros similares.


Responses

  1. Yo también tenía y tengo planes de escribir algo sobre el 1ro de Julio, las actividades por el 400 aniversario de Quebec y el Festival de Jazz, pero no he podico: demasiadas cosas.
    Excepcional oportunidad esta de participar en todo esto.
    Saludos,
    Al Godar


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :