Publié par : lettresdemontreal | 11 février 2016

Surmonter la crise et creer une complexité nouvelle

edgar-morin

Morin a écrit à propos des crises : « heureusement, dans le monde humain, historique et social, le processus de désorganisation du système peut susciter une réorganisation. Celle-ci peut soit rétablir une stabilité, soit se faire sur une base plus régressive, en perdant certaines des qualités qu’avait le système; soit susciter de nouvelles qualités qui permettront de surmonter la crise et de creer une complexité nouvelle » (2013:2 dans: https://ideas.revues.org/651).

1. Face à la crise politique et économique provoquée ou qui a eu lieu dans et par l’époque Harper, le Parti libéral au pouvoir aujourd’hui au Canada essai la première variante, c’est-à-dire, « rétablir une stabilité ». Inspirés d’un Canada d’autrefois ou de demain, il est encore trop tôt pour l’affirmer, mais en tout cas il ne s’agit que d’un gouvernement, un fraction minuscule de la population qui represente le reste, et leur temps d’influence est toujours limité.

2. Face à l’augmentation de la population musulmane dans les pays développés, suivie d’une augmentation de leur pouvoir politique, les forces politiques qui la soutiennent essayent la deuxième variante, c’est-à-dire, une réorganisation régressive de la société pour que notre système societal perde certaines des qualités qui le caractérisaient, et s’adapte aux exigences de ces minorités, en faisant marche arrière sur ce qui est déjà consideré comme acquis. Il est d’ailleurs très intéressant ce que Morin vient d’énoncer aujourd’hui même:

« Les expériences passées apprennent beaucoup. Y compris lorsqu’elles ont pour théâtre d’autres pays. À ce titre, les lois « Prevent » déployées en Grande-Bretagne après les terribles attentats de 2005 à Londres ont-elles porté leurs fruits ? Elles poursuivaient un double dessein : d’une part favoriser l’intégration des musulmans, nombreux sur le territoire, en leur affectant notamment des lieux cultuels et culturels, d’autre part mieux repérer les extrémistes potentiellement promis à se radicaliser dans la peau de terroristes. C’est-à-dire qu’il s’agissait d’identifier plus facilement de possibles ennemis au sein d’une communauté qu’on cherchait à mieux intégrer… Cette stratégie schizophrénique était vouée à l’échec. Résultat, non seulement la sécurité n’y a pas gagné, mais en plus, le sentiment d’intégration des musulmans s’est détourné de sa cible originelle : la nation britannique, pour embrasser celle de l’islam ». Voir sur: http://acteursdeleconomie.latribune.fr/debats/grands-entretiens/2016-02-11/edgar-morin-le-temps-est-venu-de-changer-de-civilisation.html 

Cette variante régressive n’est pas exclusive de la plupart des communautés musulmanes en Occident, mais elles sont aujourd’hui les plus visibles et signalés par les médias dans ce sens.

3. Face aux efforts dans les deux sens précédents, d’autres forces sociales cherchent à favoriser la troisième variante, c’est-à-dire, « susciter de nouvelles qualités qui permettront de surmonter la crise et de creer une complexité nouvelle ». La société civile séculaire est peut-être la plus active dans ce sens. Elle se mobilise et agit au niveau local ou global, proteste et réfléchi, dialogue et discute, sans se radicaliser, sans couper le fil de civilité qui la relie au reste de la société et sans s’imposer au reste, tout simplement prenant sa place, parmi les autres forces politiques et sociales. C’est un processus lent, rationnel, réfléchi. C’est la politique de l’Homo Sapiens Sapiens du XXIe siècle.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :